Le projet

Quel montagnard n’a jamais rêvé d’explorer une vallée sauvage aux mille merveilles ? C’est ce rêve que nous poursuivons en partant dans la vallée de Phu, à l’extrême nord des Annapurnas, presque aux confins du Tibet.

Vallée de Naar et Phu

Vallée de Naar et Phu

C’est au retour d’un voyage que Marie Dumont et Renaud Guillaume nous font part de leur découverte : une vallée glaciaire, sauvage et isolée.

Perdue entre le Mustang et le Manaslu, cette vallée népalaise se fraye un chemin à plus de 4600m au milieu de sommets inexplorés. Défendue par des cols difficiles, et des gorges profondes, son accès se fait par de hautes routes délicates et peu fréquentées.

Vallée de Naar et Phu

Vallée de Naar et Phu

L’expédition quitte la France le 8 octobre, pour un retour le 14 novembre 2010. L’équipe est constituée de 5 jeunes grenoblois passionnés de montagne.

Après un trajet  reliant Katmandou à Buhlbule, la porte d’entrée du pays des Annapurnas et du Manaslu, nous quitterons l’itinéraire du tour des Annapurnas pour entrer dans la vallée de Naar et Phu. Après quelques jours de marche, nous entamerons l’ascension du

Chulu Far East (6059m). C’est sur ce sommet offrant un panorama grandiose sur la vallée de Manang que nous achèverons notre phase d’acclimatation.

De retour de ce premier sommet, nous tenterons le Pisang Peak (6091m) par sa face nord (une première?) puis nous reposerons au village de Naar.

le Pisang Peak (6091m) depuis Naar

la face Nord du Pisang Peak (6091m) depuis Naar

Nous quitterons ensuite Naar pour rejoindre en quelques jours le second village de la vallée, Phu. Notre camp de base sera ensuite établi à un encore un gros jour de marche, au cœur d’un cirque glaciaire, à près de 5000m d’altitude. De ce camp, nous envisageons quelques sommets, mais les détails restent secrets… jusqu’à notre retour bien sûr!

Le Gyaji Kang (7039m) depuis le village de Phu

Le Gyaji Kang (7039m) depuis le village de Phu

Les commentaires sont fermés.