Des photos !!

Par Renaud

Bonjour à tous,
Voilà, la page de notre voyage au Népal se tourne doucement. La pluie tombait drue à Grenoble à notre retour… Pour combattre le grisaille automnale, nous brassons déjà nos souvenirs. Les copains sont là, nous ne nous lassons pas de raconter ces bribes de Népal, nous faisant revivre nos propres voyages et nous pressant vers les suivants.

Nous revenons bien sûr heureux de cette expédition. A cinq, Julie, Romain, Yannick, Renaud et Alexandra, nous avons gravi six sommets dans cette région de Naär et Phu, au nord des Annapurnas.

Julie dans les rizières de Besishar. Photo: Renaud GUILLAUME

Julie dans les rizières de Besishar. Photo: Renaud GUILLAUME

Ma fine équipe cherche sa montagne :-) Photo: Renaud GUILLAUME

La fine équipe cherche sa montagne :-) Photo: Renaud GUILLAUME

Nous quittons bien vite les rizières pour gagner le village de Koto en trois petits jours de marche. Notre téléphone satellite ne fonctionne toujours pas et nous n’arrivons pas à joindre Emilie et Lucas.

Renaud et le Téléphone Sat. En vrai il ne marche pas, c'est juste pour se la jouer...

Renaud avec le téléphone sat. C'est juste pour se la jouer, en vrai il ne marche pas...

Nous quittons définitivement le tour des Annapurnas pour nous engager dans la vallée de Naar et Phu. Après 2 jours de marche, nous atteignons le village de Naar, où nous nous reposons une petite journée.

Julie arrive à Naar. Photo: Renaud GUILLAUME

Julie arrive à Naar. Photo: Renaud GUILLAUME

Un "Gida", vautour en Népali. Photo Alexandra LEBERT

Un "Guida", vautour en Népali. Photo Alexandra LEBERT

C’est la période du rût des Yacks. Certains sont joueurs, d’autre moins…

Yacks en rûte. Photo: Renaud GUILLAUME

Yacks en rût. Photo: Renaud GUILLAUME

En tout cas méfiance: les Yacks peuvent être dangereux pendant les combats. Le village de Naar est occupé par les travaux des champs: préparation des terrasses pour l’hiver, battage du grain au rythme des fléaux.

Battage du grain à Naar. Photo: Renaud GUILLAUME

Battage du grain à Naar. Photo: Renaud GUILLAUME

Alex se prête au jeu et partage un bol de thé au beurre de Yack. Photo: Renaud GUILLAUME

Alex se prête au jeu et partage un bol de thé au beurre de Yack. Photo: Renaud GUILLAUME

Au dessus de Naar: Kang La phedi à 4500m. Photo: Renaud GUILLAUME

Au dessus de Naar: Kang La phedi à 4500m. Photo: Renaud GUILLAUME

Nous plaçons notre premier camp de base à 5000m, à l’extrémité Ouest de la vallée de Naär. Nous ne trouvons ici aucune trace de campement précédent et espérons bien trouver une voie vers le Chulu far East, directement depuis cette vallée.

Nos porteurs. Photo: Renaud GUILLAUME

Nos porteurs. Photo: Renaud GUILLAUME

Dans la tente

Dans la tente

Nous nous frayons un chemin jusqu’à un large col à 5500m où nous établissons le Camp 1.
Le 21 octobre, Yannick et moi atteignons le Chulu Far East (6059 m) par son arrête Sud-Est.

Yannick devant les Annapurnas. Photo: Renaud GUILLAUME

Yannick devant les Annapurnas. Photo: Renaud GUILLAUME

Une portion de l'arête SE du Chulu Far East Photo: Renaud GUILLAUME

Une portion de l'arête SE du Chulu Far East Photo: Renaud GUILLAUME

En descendant du Sommet. Photo: Renaud GUILLAUME

En descendant du Sommet. Photo: Renaud GUILLAUME

Notre camp 1 du Chulu Far East, confortablement installé face aux Annapurnas. Photo: Renaud GUILLAUME

Notre camp 1 du Chulu Far East, confortablement installé face aux Annapurnas. Photo: Renaud GUILLAUME

Le 22 octobre, tous ensemble, nous gravissons un beau sommet très probablement vierge (qui peut en être sûr ?) que nous nommons le Chulu Baccah Himal (5720m), Baccah signifiant enfant en népali.

Au sommet du Chulu Baccah Himal (5720m)

Au sommet du Chulu Baccah Himal (5720m). De gauche à droite: Renaud, Alex, Julie, Romain et Yannick

Julie et Romain nous ont alors quitté pour terminer  le tour des Annapurnas et rentrer travailler. Nous, on a préféré continuer!

Julie à notre camp de base du Chulu. Photo: Renaud GUILLAUME

Julie à notre camp de base du Chulu. Photo: Renaud GUILLAUME

Roamin et la Tomme de Belledonne, toute une histoire! Photo: Renaud GUILLAUME

Roamin et la Tomme de Belledonne, toute une histoire! Photo: Renaud GUILLAUME

Nous n'avons pas oublié le fois Gras de la victoire!

Nous n'avons pas oublié le fois Gras de la victoire!

Nous changeons de camp de base par deux journées de marche. Le 25 octobre, Alexandra, Yannick et moi partons en reconnaissance de l’arrête Nord-Ouest du Pisang Peak par un couloir situé sur la face Nord. Notre camp est installé sur la moraine dominant Naär, à 4840m. Du col, nous rejoignons un sommet coté 5700m sur les cartes que nous nommons Tycho Himal en hommage à un illustre savant danois.

Sur l'arête menant au Tycho Himal (5700m). Photo: Renaud GUILLAUME

De là, l’arête du Pisang nous apparait avec une grande section rocheuse qui semble difficile. N’étant pas équipés, nous décidons de ne pas la tenter et de rattraper le jour perdu au Chulu.

Nous rejoigons le magnifique village de Phu en deux journées de marche.

le village de Phu entre ombre et lumière. Photo: Renaud GUILLAUME

le village de Phu entre ombre et lumière. Photo: Renaud GUILLAUME

Nous remontons encore deux jours vers le nord pour installer notre troisième camp de base sur une moraine à 5000m.

Au détour d'un chemin, nous apercevons quelques traces de félin (un Léopard des neige?)

Au détour d'un chemin, nous apercevons une trace de félin (un léopard des neiges?)

Nous sommes seuls au monde, nos porteurs nous quittent avec notre cuisinier Indra, notre téléphone satellite a rendu l’âme depuis quelques jours. Cette vallée totalement déserte nous semble pourtant étrangement accueillante.

Le 1er novembre, tous les trois, nous partons à la conquête du Bhrikuti (6364m) après avoir installé un Camp 1 à 5650m puis un camp 2 dans la tempète à 6070m. Nous suivons en réalité les pas du guide français Paulo Gröbel, passé par ici 5 ans plus tôt.

Installation du Camp 2, 6070m. Photo: Renaud GUILLAUME

Installation du Camp 2, 6070m. Photo: Renaud GUILLAUME

Au sommet du Brikuti (6361m)

Au sommet du Brikuti (6361m). De gauche à droite: Yannick, Alex et Renaud

Alex, de retour au Camp 2 après l'ascension du Brikuti. Photo: Renaud GUILLAUME

Alex, de retour au Camp 2 après l'ascension du Brikuti. Photo: Renaud GUILLAUME

Et pour achever la journée, Yannick et Renaud gravissent le sommet situé à l’ouest du Bhrikuti, nommé par Yannick Julie Himal (6320m). Le 2 novembre, Renaud atteint la cime encore vierge du Lagula (6910m à son altimètre) par l’arête ouest.

Au camp 2 du Lagula et du  Brikuti. Photo: Renaud GUILLAUME

Au camp 2 du Lagula et du Brikuti. Photo: Renaud GUILLAUME

Le camp 2 du Lagula, au pied du Brikuti (6070m). L'emplacement n'est pas idéal car la journée du Lagula reste très longue.

Le camp 2 du Lagula, au pied du Brikuti (6070m). Si l'emplacement n'est pas idéal (la journée du Lagula reste très longue), la vue sur le Nemjung est imprenable! Photo: Renaud GUILLAUME

Le Lagula (ou Lugula selon certaines cartes), le plus haut sommet de la région avec ses 6910m.

Le Lagula (ou Lugula selon certaines cartes), le plus haut sommet de la région avec ses 6910m.

Le Julie Himal (6320m), le Brikuti (6361m), le Lagula (6910m) et le Chako

Le Julie Himal (6320m), le Brikuti (6361m), le Lagula (6910m) et le Chako

De retour au Camp de base, nous rejoignons Phu puis Naar, franchissons le Kang La (5300m) et atteignons Manang, la capital du district éponyme.

En rejoignant Phu, au fond le Kang Guru. Photo: Renaud GUILLAUME

En rejoignant Phu, devant le Kang Guru. Photo: Renaud GUILLAUME

Alex tourne les moulins à prière du village de Nagwal. Photo: Renaud GUILLAUME

Alex tourne les moulins à prière du village de Nagwal. Photo: Renaud GUILLAUME

Nous repartons alors pour le tour des Annapurnas, en franchissant le Thorong La (officiellement 5400m mais plutôt mesuré vers 5200m) puis en ralliant la ville de Jomsom où nous prenons l’avions.

Le Thorong La, passage mythique du tour des Annapurnas. Photo: Renaud GUILLAUME

Le Thorong La, passage mythique du tour des Annapurnas. Photo: Renaud GUILLAUME

Seconde rotation de la journée à l'aérodrome de Jomsom, le chef lieu du district du Mustang.

Seconde rotation de la journée à l'aérodrome de Jomsom, le chef lieu du district du Mustang.

Repos bien mérité près du lac de Pokhara après nos 29 jours de marche. Photo: Renaud GUILLAUME

Repos bien mérité près du lac de Pokhara après nos 29 jours de marche. Photo: Renaud GUILLAUME

Notre petite équipe a parcouru cette région du Népal au gré de ses envies et des conditions, profitant d’une logistique particulièrement légère… Loin des grosses expéditions himalayennes au nombre de porteur exorbitant, loin des foules, nous avons savouré notre liberté au quotidien, parfois au prix d’un engagement réel. L’exploration de vallées perdues au delà des frontières des cartes passe-t-elle nécessairement par là?

Merci pour tous vos messages d’encouragement et de félicitation, merci à tout ceux qui se sont associés à notre projet, à Emilie et Lucas, aux Bourses Expé, à Jean Annequin et Paulo Grobel pour leur super bouquin « Sommet du Népal, les plus belles ascensions » (aux Editions Glénat, dans la jolie collection Montagne Randonnée) qui nous tenait place de livre de chevet depuis quelques mois et dont nous avions amené quelques pages.

Et maintenant, place au prochain voyage…

Renaud

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Des photos !!

  1. Bruno G dit :

    Merci pour toutes ces photos.

    Bon retour à la vie normale.

    C’est quoi, le prochain voyage ?